Theology - Carmel in Burundi and Rwadna

Go to content

Main menu:

Theology

OCD Fromation

FORMATION THEOLOGIQUE
MOROGORO - TANZANIE

Download en PDF:
Ratio Intitutionis P. Burundi-Rwanda

Les jeunes profès après avoir terminé le noviciat partiront pour les vacances. Ils partent le 16 août et reviennent le 1 septembre. Après être retourné à Butare, ils se préparent spirituellement, mentalement, économiquement et formellement pour aller au Centrafrique, à Bouar où ils commenceront les études de philosophie et de théologie.

Vacances des frères pendant les études en TANZANIEdans la Délégation
Pendant quatre ans d’études nos confrères étudiants peuvent venir une fois (après la deuxième année d’études) pour les vacances au Rwanda ou au Burundi.

Profession temporaire
Toute la période des vœux temporels en Tanzanie sera considérée comme une préparation à l'engagement définitif de la profession solennelle. C'est pourquoi la rénovation des vœux est l'occasion pour le profès et pour la communauté éducative à Bouar en Tanzanie de vérifier la maturité et les progrès accomplis en vue de la consécration définitive.
La rénovation se fera au cours d'une célébration liturgique simple, et le profès s'y préparera comme il convient, avec l'aide du Père Maître.

Profession solennelle
La profession solennelle réalise complètement le don de soi en le rendant définitif, et la consécration baptismale atteint sa plénitude. Pour souligner l'importance de la profession solennelle, l'Ordre l'a fixé à trois mois de réflexion et de prière, comme un second noviciat.
On offrira au frère le lieu et le cadre adaptés à cette préparation. Pour l'organiser, une collaboration interprovinciale peut s'avérer bienvenue.
L'admission à la profession solennelle revient au Provincial, avec le consentement de la communauté de Bouar où le religieux est conventuel. Personne ne sera admis sans qu'existe la certitude morale qu'il possède la maturité humaine, religieuse et carmélitaine voulue.
Les religieux ne seront pas admis à la profession solennelle avant qu’ils ne soient âgés de vingt-cinq ans accomplis et après cinq ans de profession temporelle.

SACREMENT DES ORDRES DANS LA DELEGATION

Diaconat
Les frères ne pourront être admis au diaconat et au sacerdoce qu’après la profession solennelle et l’achèvement du cycle complet d’études défini par les prescriptions de l’Eglise. Après avoir terminé les études en RCA et être retournés dans la Délégation, les frères seront admis au diaconat par le Provincial, avec le consentement de la communauté éducative.
Les frères qui doivent être promus à un ordre suivront des exercices spirituels pendant au moins cinq jours, à l’endroit et de la manière fixés par le Père Délégué.
La pratique diaconale durera de six mois à un an, mais peut être prolongé pour quelques raisons par le Père Délégué.

Ordination sacerdotale et formation pastorale
L’ordination sacerdotale sera réalisée dans la Délégation Rwanda-Burundi, sauf si le Père Délégué le dispose autrement.
Le Père Délégué veillera à ce que les frères-candidats, avant d’être promus à un ordre de sacerdoce, aient été dûment instruits de ce qui concerne cet ordre et ses obligations.
Pour pouvoir être promu au presbytérat, le candidat remettra au Père Délégué une déclaration écrite et signée de sa propre main, par laquelle il atteste qu'il recevra l'ordre sacré spontanément et librement et qu'il se consacrera pour toujours au ministère ecclésiastique, demandant en même temps d'être admis à recevoir l'ordre. (Cfr. CIC 1036).
Pour qu'ils puissent exercer pleinement les fonctions sacerdotales, tous nos frères-prêtres s'adonneront pendant un an à l'étude et à la pratique de la théologie pastorale, tant commune que propre à l'Ordre. Ils ne pourront en être dispensés que rarement par le Père Délégué, même s'ils doivent poursuivre des études spéciales. Il appartient aux Conseils de Délégation d'établir les modalités concrètes de la formation pastorale des néopresbytres.
S'il advient que des élèves-prêtres fassent leurs études pastorales en des maisons extérieures à l'Ordre, ils doivent s'adonner dans une de nos maisons à la formation propre à l'apostolat de l'Ordre.

Spécificité religieuse des religieux prêtres et diacres

«Un prêtre religieux plongé dans la pastorale aux cotés des prêtres diocésains devrait montrer clairement par ses attitudes qu'il est religieux». Pour qu'apparaisse toujours chez le religieux prêtre ou diacre «ce qui caractérise la vie religieuse et les religieux et leur donne un visage» plusieurs conditions semblent devoir être remplies sur lesquelles il est utile que des religieux, candidats aux ministères presbytéral et diaconal, s'interrogent durant leur temps de formation initiale et en cours de formation permanente:
• qu'ils aient une perception claire et des convictions bien établies sur la nature respective du ministère presbytéral et diaconal qui appartient à la structure de l'Eglise, et de la vie religieuse,
• qui appartient à sa sainteté et à sa vie, mais tout en maintenant le principe que leur ministère pastoral fait partie de la nature de leur vie religieuse;
• qu'ils puisent, pour leur vie spirituelle, aux sources de l'institut dont ils sont membres et accueillent en eux le don que représente cet institut pour l'Eglise;
• qu'ils témoignent d'une expérience spirituelle personnelle qu'inspirent le témoignage et l'enseignement du fondateur;
• qu'ils mènent leur vie de façon conforme à la règle de vie qu'ils se sont engagés à observer;
• qu'ils vivent en communauté selon le droit;
• qu'ils soient disponibles et mobiles pour le service de l'Eglise universelle, si les supérieurs de l'institut les y appellent.
Si ces conditions sont respectées, le religieux prêtre ou diacre parviendra à harmoniser heureusement ces deux dimensions de son unique vocation. (1990 Directives sur la formation da 108).



Back to content | Back to main menu