Ermitage - Carmel in Burundi and Rwadna

Go to content

Main menu:

Ermitage

Carmelite Friars > Butare > Mater Carmeli

Ermitage

Dans la cadre des activités de la maison de retraite, compte tenu de l’évolution de la maison vers les multiples groupes qui viennent demander une aide spirituelle, nous n’avons pas oublié cette première inspiration, de s’occuper d’une seul personne. Dans ce contexte, la communauté a pris une décision de fonder un ermitage, dont l’idée remonte aux années quatre-vingt-dix. Il fallait attendre à peu près 20 années pour que le rêve se réalise. C’est l’année sacerdotale qui nous a inspiré de s’y lancer. Les travaux ont débuté début mai 2010 et la bénédiction a été faite par Mgr. Philipe, l’évêque du lieu à l’occasion de la fête de Notre Dame du Carmel, le 16 juillet de la même année. Cet ermitage peut servir les confrères de la Délégation et non seulement la communauté de Butare. Il est aussi ouvert aux retraitants qui voudraient s’y écarter pour un temps déterminé.
En guise de conclusion, une petite curiosité de l’année 1988. Pendant la réunion de la Délégation dans le contexte de retour au Burundi, tous sauf un de confrères présent, se sont prononcé pour y retourner et fonder une maison de retraite. Ce qui veut dire que cette soif et analyse des besoins des Eglises locales dans la région, habitait profondément nos missionnaires depuis les années. Après 20 ans, nous voyons la réalisation de ces souhaits en forme de la fondation de Gitega. Il nous reste de souhaiter que cette œuvre d’apostolat spécifique resplendisse dans notre Délégation.
Ce qui reste non-réalisé, pourtant demandé pendant une des visites pastorales du Père Provincial Albert concernant la maison de retraite, est d’organiser les réunions formatives pour les confrères qui prêchent les retraites dans notre maison, ou bien plus large, dans notre Délégation. Pour chercher une ligne spécifique de nos retraites carmélitaines ; pour chercher notre style ; pour ajuster les thématiques ; pour chercher comment répondre à certains défis qui se présentent dans la situation actuelle des Eglises locales. Ici, je voudrais ajouter qu’en 1991, le Père Barthelemy, directeur de la Maison de retraite à l’époque, a participé au Congrès Internationale consacré aux maisons de retraite dans notre Ordre à Dublin. Avant la guerre, il y avait un forum pour partager les idées et collaborer entre les maisons de retraites de l’époque. On imprimait même le programme annuel commun pour toutes les maisons de retraites. Après la guerre cette initiative a disparu.




Back to content | Back to main menu